A l’heure où nous prenons de plus en plus conscience de l’environnement qui nous entoure et que nous apprenons à mieux consommer, nous découvrons de plus en plus de nouvelles marques de cosmétique bio et naturel. Pour nous retrouver face à la multitude d’offres proposées, nous devons apprendre à mieux lire les étiquettes, vérifier les compositions, comprendre le label bio et devenir un consom acteur averti

Quand nous étudions les étiquettes, la multitude de labels nous laisse parfois perplexe. Cosmébio, Ecocert, Nature & Progrès, Qualité-France etc. s’affichent, parfois même à plusieurs, sur un même produit.

Doux Good vous explique le plus simplement possible à quoi correspondent le label bio, et vous présente le fonctionnement des organismes qui se cachent derrière… en quelques sortes, Doux Good souhaite vous aider à réaliser un achat éclairé, devenir un consom acteur averti dans le choix de cosmétique bio.

Pour commencer, quelle est la différence entre un produit labellisé, certifié ou sous mention ? Voici 3 variantes que nous rencontrons souvent, sans même y prêter attention. On peut dire d’un produit bio qu’il est …

  • soit un produit labellisé (Cosmébio)
  • soit un produit certifié par un organisme (Ecocert ou Qualité-France),
  • soit un produit sous mention Nature & Progrès.

Et ces différentes appellations proviennent

  • soit des organismes certificateurs : Ecocert (qui certifie environ 80% des produits bio) et Qualité-France
  • soit du label bio : Cosmébio et Nature & Progrès.

Et l’un n’exclut pas l’autre, ce qui veut dire qu’un même produit peut porter 2 labels.

Ce qui est certain, c’est que le label apposé sur l’emballage, est un gage de qualité du produit. Tous les labels bio imposent l’usage de substances naturelles biologiques, et de processus de fabrication respectueux de l’environnement. C’est dans la variation de pourcentage que réside leur différence. Bien sûr, les tests sur les animaux sont systématiquement  interdits et les emballages recyclables et non polluants de plus en plus attendus.

Nous traiterons donc ce sujet en 3 parties :

  1. Partie 1 : comprendre le label bio
  2. Partie 2 : qu’est ce qu’un organisme certificateur
  3. Partie 3 : vers un label bio européen unique en cosmétique bio ?

1/ Comprendre le label bio : focus sur Cosmébio et Nature & Progrès

Cosmébio, le label bio français de référence

Label bio : Cosmébio bio

 

« Cosmébio est l’association professionnelle de la cosmétique naturelle, écologique et biologique. L’association fédère l’ensemble des acteurs de la filière et regroupe plus de 390 adhérents à ce jour en France et à l’international. Depuis 2002, Cosmébio œuvre en faveur du développement d’une cosmétique naturelle et écologique basée sur des produits issus de l’agriculture biologique et de la chimie verte. »

Association loi 1901, créée en 2002.

Son siège est situé à Valence (Drôme).

Cosmébio exige, pour attribuer son label Bio à un produit cosmétique, que celui-ci respecte les critères et les valeurs définis dans sa charte, remaniée en juin 2011, et basée sur trois thèmes principaux :

  • le respect d’un cahier des charges technique
  • le respect de valeurs éthiques : commerce équitable, respect de la biodiversité, responsabilité sociale…
  • le respect de la nature et le soutien à l’agriculture biologique.

Vous pourrez retrouver tout le détail de leur charte sur le site Cosmébio.

Cosmébio a aussi décliné un second label pour les produits écologiques : le label Eco

Relation avec les adhérents :

La cotisation annuelle est calculée sur la base du chiffre d’affaires généré par les ventes en cosmétique bio et non bio de l’année fiscale échue. La cotisation donne droit à l’utilisation du logo sur les produits concernés, quel que soit le nombre de produits à labelliser. À la condition que 20 % minimum des produits commercialisés par l’entreprise soient labellisés.

Sont labellisés les produits et non les marques.

Nombre d’adhérents : 400 au 1er janvier 2013 (9 fournisseurs, 13 chaînes de distribution, 21 sous-traitants/façonniers et 357 fabricants). Dont 362 pour la France.
Nombre de produits labellisés : 9000 au 1er janvier 2013, de 523 marques différentes.
Dont 85 % sont certifiés par Ecocert, et 15 % par Qualité-France.

Qu’en pensent les adhérents :

  • une cotisation avantageuse pour les TPE et PME,
  • un label à forte notoriété sur le territoire français,
  • la possibilité d’intégrer les commissions éthique, technique et de communication de l’association aux côtés des permanents et administrateurs et d’être ainsi partie prenante de la filière,
  • double cotisation (adhésion Cosmébio + coût de la certification) car la charte Cosmébio impose aux fabricants d’être certifiés bio par un organisme de certification tel qu’ Ecocert ou Qualité-France pour pouvoir adhérer et utiliser le logo Cosmébio.

Qu’en pensent les consommateurs :

  • Un produits cosmétique biologique labellisé Cosmébio contient :     Cosmétique bio
    • au minimum 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle,
    • au minimum 95 % des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique,
    • au minimum 10 % de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.

 

  • Un produits cosmétique labellisé Eco contient :    Cosmétique Eco
    • au minimum 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle,
    • au minimum 50 % des ingrédients végétaux sont issus de l’agriculture biologique,
    • au minimum 5 % de l’ensemble des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique.

Nature & Progrès, un label orienté environnement :

Nature et Progrès

« Nature & Progrès, c’est une charte commune entre professionnels et consommateurs, à laquelle tous souscrivent. Des objectifs écologiques, économiques et sociaux y sont inclus. Ces objectifs s’accordent avec une société respectant l’Homme et le Vivant et se veulent un guide d’amélioration des pratiques écologiques, sociales et économiques. C’est un projet de société que porte la charte Nature & Progrès. »

Nature & Progrès est une fédération d’associations, composée d’une trentaine de groupes régionaux.

Association loi 1901 créée en 1964,

Son siège est situé à Alès (30).

Parallèlement à un cahier des charges technique (cosmétique et savonnerie) élaboré en 1998 et orienté sur l’alternative à la pétrochimie, les adhérents doivent se conformer à la Charte de Nature & Progrès, qui les engage sur de nombreux points environnementaux et sociaux, pour pouvoir apposer le logo sur leurs produits.

En pratique, cela veut dire :

  • 100 % des ingrédients d’origine naturelle (c’est le seul à exiger 100%)
  • pas de composé issu de la synthèse ou dérivé de la pétrochimie, à l’exception de 3 conservateurs dans la limite de 0,6 % du produit fini.
  • des produits garantis sans OGM

Relation avec les adhérents :

Cotisation fixe en 1ère année : 283,53 €

Cotisation annuelle : dès la seconde année, calculée sur le chiffre d’affaires réalisé sur les produits sous mention, respectant à 100 % le cahier des charges technique et se conformant à la Charte.

De 0,3 % du CA pour un CA inférieur à 200 000 €, à 0,06 % du CA si celui-ci est supérieur à 800 000 €.

Nombre d’adhérents cosmétiques : 70 fabricants, dont 30 savonniers

Qu’en pensent les adhérents ?

  • une alternative à la certification Cosmébio
  • une cotisation annuelle indexée sur le CA,
  • une présence locale, mais pas internationale (sauf en Belgique)
  • un cahier de charges plus contraignant que les autres en termes de formulation cosmétique.
  • c’est une marque privée et non un label reconnu par des instances nationales.

Qu’en pensent les consommateurs ?

  • Ce n’est pas un prestataire de service, mais un système participatif de garantie (commissions assurées par des adhérents professionnels et des consommateurs).
  • C’est un cahier des charges rigoureux (interdiction de l’huile de palme dès avril 2013) qui tend à se rapprocher des fondamentaux de l’agriculture bio
  • Une adhésion consommateur, la seule possible en cosmétique bio, qui permet de participer aux commissions et contrôles.
  • Une liste des cosmétiques et produits d’entretien sous mention Nature & Progrès, mise à jour régulièrement.