Saviez-vous qu’au même titre que l’alimentation ou le sport, un grand nombre d’ingrédients cosmétiques sont déconseillés, voire même interdits pendant la grossesse ? Doux Good vous apporte quelques conseils.

Ingrédients controversés pendant la grossesse

Pour vous aider à vous y retrouver, nous allons faire le point sur les ingrédients à fuir lors de la grossesse et même ensuite pendant l’allaitement. Il est possible que ce soit des ingrédients non recommandés de manière générale, tels que les perturbateurs endocriniens, ou non recommandés pendant la grossesse spécifiquement, comme les huiles essentielles.

Tout d’abord, les perturbateurs endocriniens

Ce sont des substances qui sont susceptibles de perturber le système endocrinien et donc d’influer sur le système hormonal. Or, nous ne vous apprenons rien sur le fait qu’une grossesse est régie par des hormones. Celles-ci sont primordiales pour que votre corps mène à bien ces 9 mois de gestation, et même après, pour que votre corps puisse produire le lait maternel afin de nourrir votre bébé. La nature est très bien faite, respectons-la…

De plus, ces substances ne jouent pas uniquement sur le bon développement de la grossesse, elles peuvent aussi impacter la santé de votre bébé.

Pendant la grossesse, les risques liés à l’exposition des perturbateurs endocriniens s’amplifient. Et ils peuvent avoir des conséquences graves sur la santé, comme par exemple : fausse couche, retard de croissance, malformation génitale..

Voici la liste des ingrédients incriminés ou suspectés de perturber le système endocrinien :

  • Les parabènes : E214 à E217, le suffixe « -paraben », de type éthyl-paraben, propyl-paraben, butyl-paraben,
  • Les phtalates : Diethyl Phtalate
  • Les éthers de glycol : phénoxyéthanol, 2-phénoxyéthanol (EGphE), phénoxytol.
  • Les alkylphenols : recherchez le terme nonylphenol
  • Et aussi : Triclosan, BHA, BHT, benzophenone, oxybenzone, 4-methylbenzylidene camphre, resorcinol, cyclopentasiloxane, buthylphenyl methylpropional.

Mais aussi, les huiles essentielles spécifiquement pendant la grossesse

mélange d'huiles essentielles bio et huiles végétales bio

De manière générale, les huiles essentielles sont à proscrire pendant les 3 premiers mois de grossesse au minimum. Certaines sont même interdites pendant toute la durée de la grossesse et de l’allaitement. Si vous souhaitez y avoir recours, il est impératif de consulter un spécialiste en huiles essentielles au préalable et de bien respecter le dosage prescrit.

Généralement, les marques qui contiennent des huiles essentielles précisent si il est possible ou pas de les utiliser pendant la maternité.

De plus, la plupart des huiles essentielles sont classées comme allergènes, et ne sont non recommandées lors de la grossesse.

La règle à suivre est le principe de précaution. C’est à dire, interdire toute huile essentielle, surtout celles à base de cétone qui peuvent provoquer un avortement ou encore celles connues pour avoir une action sur le système hormonale. Après l’accouchement (ou l’allaitement) vous pouvez réintégrer pas à pas les cosmétiques qui en contiennent.

En cas de doute, demander l’avis de son médecin.

Certains filtres solaires

Les filtres solaires déconseillés sont ceux à l’état de nanoparticules ou ceux qui perturbent le système endocrinien.

Les filtres solaires à bannir et à repérer sur les étiquettes sont :
Benzophénone-3(oxybenzone), Homosalate(HMS) 4MBC, Octylméthoxycinnamate (OMC), octyl-dymethylPABA (OD-PABA).

Crème de jour Radieuse SPF50 - Daylily

Et également lorsque vous voyez sur les listes d’ingrédients le terme « NANO».

Chez Doux Good, nous avons déniché pour vous la seule et unique crème solaire avec un indice de protection 50 spécialement formulée pour la grossesse, sans ingrédients déconseillés : la crème radieuse de Daylily Paris.

Un soin visage conseillé aux femmes enceintes est bien évidemment bénéfique pour tous !

Elle hydrate votre visage avec une action anti-oxydante et anti-pollution tout en le protégeant du masque de grossesse.

En savoir plus Enceinte : comment prendre soin de son visage ?

Puis, les huiles minérales

Elles sont issues de la pétrochimie, dérivées du pétrole.  En fait, leur réputation est négative, contrairement aux huiles végétales si bénéfiques. Les huiles minérales peuvent être occlusives et non métabolisables par votre organisme, empêchant ainsi votre peau de respirer correctement.

Pour les repérer sur les étiquettes :
Paraffinum liquidum, petrolatum, ceresine wax, vaseline, Cera Microcristallina, Ozokerite, Ceresin, Mineral oil,
ou les ingrédients avec –methicone ou –siloxane.

Et les alcools

Les alcools dessèchent la peau et provoque aussi des irritations.

Sur l’étiquette, il convient de rechercher les termes : alcohol ou alcohol denat.

Attention à bien chercher ces termes SEULS uniquement. Quand leur nom est composé, il s’agit alors d’alcools gras. De fait, ceux-ci ont au contraire des propriétés adoucissantes, hydratantes et protectrices, donc bénéfiques pour la peau.
Exemples d’alcools gras : cetyl alcohol, stearyl alcohol, cetearyl alcohol…,

Les allergènes

Ils peuvent être synthétiques mais ce sont aussi des composants inhérents à certains ingrédients naturels, il est donc difficile de dresser une liste type.

Dans le doute, il existe des solutions pour vous aider :

Si vous êtes en extérieur, l’application gratuite « Clean Beauty » va vous aider. Vous pouvez photographier la liste des ingrédients de votre produit avec un scanner intégré à l’application, et celle-ci signale la présence d’allergènes et autres ingrédients controversés.

Si vous avez accès à internet, sans hésiter, rendez-vous sur l’application La Vérité sur les cosmétiques.
Pour chaque ingrédient présenté dans la liste INCI l’application vous donnera une évaluation de « très bien » à « déconseillé »

la vérité sur les cosmétiques

De manière générale, vous pouvez aussi avoir toute confiance sur la sélection « future maman » de votre eshop Doux Good.

Enfin, les ingrédients allergisants et irritants

– DMDM hydantoin, imidazolidinyl urea, quaternium-15E
– Ammonium lauryl sulfate, sodium lauryl sulfate
– Methylchloroisothiazolinone, methylisothiazolinone, Kathon CG

En conclusion, nous vous conseillons d’opter pour des produits sains, naturels et formulés spécifiquement pour la grossesse et l’allaitement comme les soins de la marque Daylily Paris.

Pour en savoir plus sur Daylily, un rituel vergetures grossesse mais pas seulement !

Chez Daylily, les soins pour future maman sont hypoallergéniques et ne contiennent ni ingrédients déconseillés, ni ingrédients controversés. Ainsi, vous pouvez utiliser les soins Daylily en toute sécurité dès le premier mois de grossesse. Parce que c’est un Comité d’experts de la maternité et de la peau qui les a développés. Ces cosmétiques visage et corps sont de toute sécurité, fabriqués en France et certifiés cruelty-free et vegan. Et pour ne rien gâcher au plaisir, ils allient textures sensorielles et odeurs envoûtantes à consommer sans modération pendant la grossesse, l’allaitement et plus si affinités !

Cosmétiques pour femme enceinte et jeune maman Daylily